"Vous n'avez pas besoin d'être handicapé pour être différent, car nous sommes tous différents."

Daniel Tammet

Bonjour,
Aujourd'hui : "Cher journal…"
Où l'on documente sa propre maladie.

 

1844, Angleterre. Bien calé dans son fauteuil roulant, Auguste d'Este, petit-fils – illégitime – du roi Georges III, écrit avec application.

Comme chaque jour, il documente les événements de sa vie, y compris les moins princiers… À l’ordre du jour : épisode de constipation et troubles de l'érection !

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Richard Cosway, Portrait supposé d'Auguste d'Este, 1799, Victoria and Albert Museum, Londres
Voir en grand

 

Malheureusement pour lui, ces troubles n’ont rien d’inhabituel. Auguste souffre en effet d'une maladie qui sera découverte plusieurs années après sa mort : la sclérose en plaques (SEP).

Il s'agit d'une maladie auto-immune : le système immunitaire des patients, censé les protéger, se retourne contre eux et attaque leur organisme. Dans le cas de la SEP, des cellules immunitaires (lymphocytes) attaquent le système nerveux central (constitué du cerveau et de la moelle épinière).

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Le système nerveux central, illustration Sciencetips
Voir en grand

 

Plus précisément, le système immunitaire détruit la substance qui entoure et protège l’axone (le prolongement des neurones) : la "myéline".

On parle de "démyélinisation". Ce sont ces lésions, disséminées dans le système nerveux central, appelées "plaques", qui ont donné leur nom à la maladie.

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Illustration Sciencetips
Voir en grand

 

La destruction de la myéline va entraver la circulation normale de l’information nerveuse entre le cerveau et le reste du corps, occasionnant des problèmes moteurs (faiblesse des membres), sensoriels (engourdissements, troubles visuels...), cognitifs (troubles de la mémoire et de la concentration), des troubles de l’équilibre, des troubles sphinctériens… et une fatigue généralisée.

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Troubles occasionnés par la démyélinisation, illustration Sciencetips
Voir en grand

 

Bref, la SEP impacte une grande partie de l'organisme. La sévérité et l’évolution de la maladie sont très variables d’un individu à l’autre. Le plus souvent, elle évolue sous forme de "poussées" entrecoupées de périodes de rémission, qui peuvent durer de quelques mois à plusieurs années : c'est la forme rémittente.

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Quatre évolutions différentes de la maladie dans le temps. Les pics représentent les poussées, illustration Sciencetips
Voir en grand

 

Si d’importants progrès thérapeutiques ont permis de réduire la fréquence des poussées et de réduire le risque de handicap à moyen et long terme, les traitements influencent peu l’évolution progressive de la maladie.

Ils sont fort heureusement bien plus efficaces que ceux d’Auguste d'Este, dont le remède préféré était… du bœuf saignant et du cognac !

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Extrait du journal d'Auguste d'Este, entre 1822 et 1848, photo : Welcomeimages
Voir en grand

Des amis curieux de savoir ce qu'est la sclérose en plaques ?
Partagez cette anecdote avec eux !

Email
 
Facebook
 
Twitter
 
LinkedIn
 
 

Pour en savoir plus :

La sclérose en plaques touche 100 000 personnes en France, principalement des femmes. Il s’agit de la première cause de handicap grave non traumatique du jeune adulte !

Alors, pour mieux comprendre ses origines, et trouver de nouveaux traitements, la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) finance de nombreux projets de recherche !

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Partez à la rencontre de Catherine Lubetzki, neurologue (vidéo)
Voir en grand

" Vous n'avez pas besoin d'être handicapé pour être différent, car nous sommes tous différents. "

- Daniel Tammet -

Validée par
Catherine Lubetzki

Réalisée en partenariat
avec la FRM

Jeu concours : l'avant-première

Que peut-on voir sur cette image ?

 

En un clic, dites-nous si par rapport à d'habitude :

Des conseils, des idées, des critiques ?
Contactez-nous sur colineetjean@artips.eu ou au 0972586775
Coline et Jean

 
Facebook
 
Twitter
 
LinkedIn
 

Copyright © Artly Production SAS, Tous droits réservés.

Passez nous voir !
ARTLY PRODUCTION SAS,
29 rue de Meaux
75019 PARIS

Informations Légales